Depuis quelques mois, les bracelets bouddhistes gagnent peu à peu en popularité. Originaires d’Asie, ces bijoux traditionnels se sont évidemment déclinés sous plusieurs formes dans nos pays occidentaux.

Ainsi, ils ne sont plus uniquement portés par les personnes croyantes ou par des méditants. Ils arborent, au contraire, de nombreux poignets, s’alliant à n’importe quel style vestimentaire.

Colorés ou sobres, ils amènent une touche d’originalité à votre tenue, tout en se faisant discrets. Retour sur l’une des tendances incontournables de l’année !

Bracelets bouddhistes, un véritable chapelet tibétain ?

Si vous essayez de vous informer sur les bracelets bouddhistes, vous lirez certainement qu’il s’agit de l’équivalent tibétain du chapelet. En effet, ces bijoux sont des variantes du mâla, un collier traditionnel utilisé dans la religion. Néanmoins, la comparaison avec le chapelet catholique n’est pas tout à fait exacte.

Le mâla a effectivement plusieurs fonctions dans les coutumes bouddhistes. Il sert non seulement à compter les prières ou mantras, mais aussi à accompagner les pratiquants dans la méditation. Lorsque les moines méditent, ils utilisent justement les pierres pour chasser leurs pensées négatives. L’idée est de faire glisser une perle sur le collier chaque fois qu’une pensée se présente dans leur esprit. C’est d’ailleurs une technique régulièrement utilisée dans nos pays occidentaux. Le fait de se concentrer sur un objet peut notamment aider les novices à s’initier à la méditation.

De plus, le mâla est souvent considéré comme un objet sacré dans la religion bouddhiste. Véritable amulette de protection, il est porté par les croyants tout au long de la journée, afin de les préserver du mauvais œil. D’ailleurs, le bijou traditionnel est toujours constitué de 108 perles exactement. Celles-ci représentent différentes étapes de la vie du Bouddha, selon les acceptations. On peut ainsi considérer qu’elles font référence aux 108 noms de la divinité, comme aux 108 épreuves avant d’atteindre l’illumination.

De leur côté, les bracelets comptent généralement entre 21 et 27 perles. Ils font ainsi écho aux préceptes de certains enseignements bouddhistes. Selon les moines, il faudrait effectivement au moins 21 minutes pour que l’esprit ne soit plus accaparé par autre chose que le point initial de méditation. Ce serait également le temps nécessaire pour réciter 108 fois le mantra original, « Om Mani Padme Hum ». En somme, rien n’est laissé au hasard dans la confection de ce bijou original.

Comment porter son bracelet bouddhiste ?

Le bracelet bouddhiste n’est évidemment pas réservé aux pratiquants ou aux personnes méditant. Cet objet spirituel peut effectivement être porté par tout un chacun. D’ailleurs, il peut vous aider dans votre quotidien, si vous êtes un adepte de la lithothérapie. Nous ne nous attarderons cependant pas sur le pouvoir des pierres. En effet, l’une des interrogations les plus courantes sur ce bijou tibétain concerne la meilleure manière de le porter.

Aussi, nous avons une excellente nouvelle pour vous : le mâla s’allie à tous les styles. Ce bijou a effectivement l’avantage d’être extrêmement versatile, d’un point de vue esthétique. Si vous optez toujours pour une tenue élégante, nous vous conseillons de choisir un bracelet noir, bleu ou blanc. Tout en se faisant discret, il ajoutera une touche d’originalité à tous vos styles. Si vous êtes plutôt tenue décontractée, vous pourriez vous tourner vers un bijou plus coloré.

L’idéal sera d’ailleurs de sélectionner un modèle de type « 7 chakras » (beaucoup de choix ici : https://dailylama.shop/collections/7-chakras​). Original, tout en restant élégant, ce mâla vous accompagnera dans toutes les sphères de votre quotidien.

De la même manière, vous pourriez vous procurer plusieurs bracelets, afin de pouvoir compléter toutes vos tenues, quelle que soit l’occasion. En rouge, noir, bleu, vert jade ou blanc, vous aurez l’embarras du choix pour ajouter une touche de couleur à vos tenues !